Changement de thème !
Qu'en pensez-vous ?
Vos commentaires sur ce sujet : Thème sombre

Ce maudit toit ouvrant...

Besoin d'aide pour la carrosserie ?!?
Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

Bon, des nouvelles.

Ma coco roule maintenant et avec mon copain, on profite des beaux jours pour travailler un peu sur le toit ouvrant.

Grace à la documentation fournie par Irmscher, on a pu dissocier le toit ouvrant de la voiture (c'est pas très compliqué une fois qu'on a compris comment ça marche mais l'absence d'images sur la doc n'a pas aidé). Comme on s'y attendait, le mécanisme qui relie le toit aux vis sans fin souples entraînées par le moteur est en miettes. En effet, le plastique utilisé n'a pas résisté à l'épreuve du temps et aux efforts appliqués.
Image
Image

Je recontacte Irmscher, et avec la doc, j'ai déterminé les pièces fautives :
- Irmscher number : 7 12 01 666 - "Kniehebelsatz incl. Schieber" - "Elbow lever set incl. slider"
- Irmscher number : 7 12 01 667 - "Antriebskabelsatz (li. + re.)" - "Drive cable se (lh. + rh.)"
666... Elle porte bien son nom celle là... :lol:

Il s'agit de kits qui contiennent les pièces pour les deux côtés du toit. Irmscher les a toujours en stock mais...
7 12 04 666 is available 113,41 €
7 12 01 667 is available 140,85 €

Total: 254,26 €

Free shipping!
Entre nous, heureusement que les frais de port sont gratuits, faut pas déconner quand même !

On parle de deux pauvres pièces en plastiques (qui vont se briser de la même manière dans quelques années) donc... Euh... Non merci.
Mais faut voir le bon côté des choses : au moins, ils ont encore des pièces en stock et assurent encore un semblant de support client pour un produit qui a 20ans et qui a été sous-traité pour le compte d'Opel.

Je leur ai demandé si des fois, ils n'ont pas la toile mais ils n'en ont plus en stock.

Après quelques recherches, on s'est rendu compte que l'Opel Agila a eu à un moment de sa vie un toit ouvrant très similaire, les schémas sont presque identiques, seules quelques pièces varient, mais il y a des IMAGES dans la documentation ! Les procédures ont l'air identiques à quelques choses près, je ferai donc un crossover de ces deux docs pour avoir une doc correcte et surtout, traduite à l'aide de traducteurs automatiques.

Je m'en occuperai le week-end prochain et je mettrai tout ça en ligne (doc originales et modifiées) sur le forum.

Grace à la documentation pour l'Agila, on voit bien mieux le détail des pièces et avec un peu de boulot, on arrivera peut-être à créer des pièces de substitution qui coûteront bien moins chères et qui seront plus durables. Si il y a des personnes intéressées, on en fera fabriquer plus.
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

Avatar du membre
LeKiffeur
Administrateur du site
Messages : 8872
Enregistré le : mer. 18 juil. 2007 13:28
Moteur : X16XE (1.6 16v - 106ch)
Localisation : Cher (18)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par LeKiffeur »

Ça peut être utile en effet si tu arrives à refaire faire ces pièces en 3D ! Je veux bien une copie du fichier si un jour j'ai besoin.

Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

Je comptais créer une pièce alternative compatible et la faire usiner en aluminium en Chine. Ça sera de toutes façons moins cher que d'acheter les pièces chez Irmscher et surtout bien plus durable.

L'imprimer en 3D, que ce soit en PLA, ABS ou Nylon, même avec des inserts métalliques, elle ne résisterait pas aux efforts et voire même aux conditions de chaleur, froid et humidité auxquelles le toit est exposé...

Il est possible que je partage les fichiers CAD de la pièce à faire usiner en aluminium sur le forum, pour qu'il serve à d'autres.
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

Avatar du membre
LeKiffeur
Administrateur du site
Messages : 8872
Enregistré le : mer. 18 juil. 2007 13:28
Moteur : X16XE (1.6 16v - 106ch)
Localisation : Cher (18)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par LeKiffeur »

En Chine, intéressant pour de futures pièces que je pourrais avoir besoin, je n'y avais pas pensé pour ce genre de pièces !

BASSMANTA
Messages : 2328
Enregistré le : dim. 30 oct. 2016 15:02
Moteur : Autre moteur
Localisation : Nord (59)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par BASSMANTA »

lulu a écrit :
lun. 8 juin 2020 21:30
Je comptais créer une pièce alternative compatible et la faire usiner en aluminium en Chine. Ça sera de toutes façons moins cher que d'acheter les pièces chez Irmscher et surtout bien plus durable.
Pourquoi en Chine ? On a pu d'usine de métallurgie en France ? :shock:
Les ateliers d'usinage existe toujours en France ! Parfois, il suffit de se balader dans une ZI pour en trouver
BASS MANTA

SENATOR B 3.0i 24V : du 15/11/1993 white blinker 8-)
CORSA B 1.2i City 5P : de 03/96. 116.769 > 131.474 kms
CORSA B 1.4i Cool Line 3P : du 19/08/94. 78.807 > 87.492 kms
CORSA B 1.4i Viva 5p : du 29/07/94. 115.475 kms

Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

BASSMANTA a écrit :
lun. 8 juin 2020 23:32
lulu a écrit :
lun. 8 juin 2020 21:30
Je comptais créer une pièce alternative compatible et la faire usiner en aluminium en Chine. Ça sera de toutes façons moins cher que d'acheter les pièces chez Irmscher et surtout bien plus durable.
Pourquoi en Chine ? On a pu d'usine de métallurgie en France ? :shock:
Les ateliers d'usinage existe toujours en France ! Parfois, il suffit de se balader dans une ZI pour en trouver
C'est beaucoup moins cher. Tout simplement. Même avec les frais de port, c'est encore rentable.
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

matdav
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 19 mars 2020 15:53
Moteur : X10XE (1.0 12v - 55ch)
Localisation : Hérault (34)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par matdav »

Ton taf est toujours aussi impressionnant!
Tu pense que ce serait possible un tuto? Ou quelques photo du toit démonté?
J'aimerai défaire le miens et enlever le bruit insupportable qui en sort, et je pense que c'est le plastique justement.

Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

matdav a écrit :
ven. 12 juin 2020 23:54
Ton taf est toujours aussi impressionnant!
Tu pense que ce serait possible un tuto? Ou quelques photo du toit démonté?
J'aimerai défaire le miens et enlever le bruit insupportable qui en sort, et je pense que c'est le plastique justement.
Pas besoin de tuto pour démonter le toit, la doc du toit de l'Agila, une fois traduite, donnera toutes les indications nécessaires pour démonter le toit, avec des schémas. La doc d'origine n'a pas d'images et est assez mal écrite mais vu que l'Agila a presque le même toit... On verra, si la solution s'avère plus compliqué que prévu, je ferai un tuto de réparation.

Fais juste attention en démontant, car il y a(vait) une couche de mousse entre les deux épaisseurs de la toile et elle était en état de décomposition chez moi, causant des petites miettes à ne surtout pas inhaler et qui se fixe après tous les tissus et les restes de graisse du mécanisme.

En attendant, je peux déjà te fournir la doc d'origine de l'Agila (en Allemand cependant) : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q ... 3mylDsTfTc

Il faut pas que je traîne à trouver une solution pour réparer le mécanisme du toit parce que ma voiture a un énorme trou en guise de toit pour le moment...

Je ferai des photos de la toile quand je m'en occuperai, j'ai quelques retouches à faire dessus.
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

ÇA Y EST. On a réussi à refaire fonctionner le toit.

Vu que ma coco dormait dehors sans toit (ce qui m'a valu quelques gouttes de pluie à l'intérieur :roll:) on s'est dépêché de trouver une solution, vu le peu de temps libre qu'on a tous les deux. On a profité des quelques rayons de soleil du week-end.
Image

Tout d'abord, contrairement à ce qu'on pensait, les bras servant à faire la liaison entre le toit et le mécanisme d’entraînement ne sont pas cassés. Il s'agit en fait de pièces métalliques coulées avec du plastique coulé par dessus pour limiter la friction. On a décidé de les réutiliser tels quels, après nettoyage, bien entendu. Ce sont les deux pièces entourées en rouge ici :
Image

Les deux pièces qui ne sont pas entourées sont en fait coulées par dessus une vis sans fin flexible (façon corde de guitare électrique, pour donner une idée), visibles sur les vues éclatées du toit :
Image

Évidemment, avec les efforts mécaniques assez élevés qui s'exercent dessus, elles ont fini par lâcher (on en reparle plus bas).

Avec le peu d'informations à notre disposition, il a fallu improviser. Impossible de créer un modèle 3D et le faire usiner rapidement, d'autant plus que la complexité de la pièce (on parle du plastique uniquement, la vis sans fin est réutilisable malgré tout) nous obligerait à la faire usiner à l'aide d'une CNC 5 axe, machine peu courante et assez chère à l'achat. L'entreprise qui nous aurait usiné les pièces risquerait de nous demander un prix nettement plus élevé. Les traces d'usinage sur ces pièces nous indiquent qu'elles auraient été moulées à l'aide d'un moule en 3 parties. C'est le seul moyen d'usiner cette forme en plastique.

Quoi qu'il en soit, il fallait une solution rapide et surtout solide. Parce que vu la frustration que c'est d'enlever le toit ouvrant de la voiture (risque de perdre des écrous et des rondelles entre le ciel de toit et le châssis de la voiture :x), je préfère éviter de le démonter tous les 5 ans.

La solution qui s'est alors présentée : créer une pièce en acier, soudée à l'arc (une soudure au fil fourré aurait été plus pratique et rapide), rectifiée puis soudée après la vis sans fin d'origine. Alors, oui, je sais, tout le monde n'a pas accès à ce matériel, mais je suis sûre qu'un soudeur peut réaliser la pièce sur demande.
Image
Image

Étant donné l'état des pièces et surtout le jeu très important à l'origine, on a pas de mesures de ces pièces. On a simplement testé et fait des marques sur les pièces directement depuis le rail du toit et honnêtement, c'est mieux comme ça. Il y a moins de jeu et le moindre écart sera beaucoup moins perceptible. D'origine, sur les vis sans fin, il y avait un espèce de duvet, qui devait servir à empêcher la graisse de se barrer, sauf qu'avec le temps, ce duvet a commencé à se désintégrer et à se foutre dans les rails. Alors on a tout retiré à la brosse métallique et augmenté la dose de graisse. On a planifié de vérifier la lubrification du toit ouvrant à chaque vidange, ça devrait être suffisant.

Pendant que mon copain était à la soudure, j'ai démonté l'intérieur du toit afin d'enlever la couche de mousse qui se trouve entre les deux couches. Elle devait probablement servir à atténuer les vibrations du toit et de l'air mais avec le temps, elle aussi s'est considérablement détériorée. En attendant que j'achète de la mousse adaptée et surtout plus moderne (résistante à l'humidité et à la chaleur), je ne met rien.
Image

Un bon gros coup d'aspirateur et c'est enlevé.

On remonte le toit en faisant bien attention à bien synchroniser les deux vis sans fin, pour que le toit ouvrant se fasse entraîner de sorte à rester bien parallèle avec l'avant de la voiture. Ensuite, on remet la toile en place, on lubrifie abondamment et on arrive enfin à fermer le toit, en assistant le moteur électrique.
Image

En fait, la manière dont le toit fonctionne fait que, pour rester correctement fermé (pour que la lèvre de la toile supérieure du toit ouvrant soit en contact avec le joint en caoutchouc sur le châssis de la voiture), un effort constant est exercé sur ces fameuses vis sans fin et les deux attaches (en plastique à l'origine, je rappelle). Donc, rien d'étonnant à ce que ces deux pièces lâchent, même sans utiliser le toit. Et du fait que le toit est resté partiellement ouvert chez moi a provoqué une légère déformation de la toile, à peine visible sur les photos mais présente. Du coup, il faut assister le moteur à la fermeture. Après une après midi en plein soleil et quelques cycles d'ouverture/fermeture, on a presque plus besoin d’assister le moteur, c'est bon signe.

Vu comme c'est assez simple de démonter/remonter le toit finalement, je ferai un tuto quand il faudra que je re-démonte le toit pour remettre une mousse d'isolation mais aussi pour refaire le ciel de toit (qui s'est retrouvé détérioré et décoloré par le temps et l'humidité).



Je vais cependant donner quelques conseils et observations à ceux qui tomberaient sur ce post et qui voudraient tenter de réparer le toit de leur Jimmy :

- Si la toile est endommagé (trous, déchirures, déformation excessive, etc...), sachez que la pièce n'est plus disponible, même auprès de Irmscher. Il faudra alors en refaire une, soit vous même avec une machine à coudre, soit la faire faire par un professionnel (de la couture ou mécanos habitués aux décapotables).

- Si le moteur ne fonctionne plus, même problème, pièce indisponible, il faudra bricoler pour adapter un autre moteur sur le réducteur du moteur d'origine.

- Si les vis sans fin sont abîmées, autre que les pièces plastiques en extrémité, la pièce est disponible en kit chez Irmscher, mais il ne leur en reste plus que 3 (kits droite + gauche) au moment où j'écris ce message. Il est probable qu'il soit presque impossible de substituer ces pièces.

- Si vous voulez réparer le toit car le bruit d'infiltration d'air vous gêne, sachez que même une fois fermé complètement et fonctionnel, il subsiste un bruit et de l'air s’engouffre toujours un peu. Si vous voulez éliminer intégralement le bruit, il faudra le condamner, en vissant, par exemple, une tôle métallique peinte de la couleur de la carrosserie sur l'huisserie en aluminium du toit et en remplaçant le ciel de toit pour celui d'une Corsa non équipée du toit ouvrant. Une manière plus créative selon moi serait plutôt de mettre en place une plaque de polycarbonate (qui résiste alors au UV), potentiellement teintée, qui donnera un effet de toit panoramique. 8-)
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

matdav
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 19 mars 2020 15:53
Moteur : X10XE (1.0 12v - 55ch)
Localisation : Hérault (34)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par matdav »

CHAPEAUX!
Vraiment impressionné par votre taf,patience et adaptation.
Merci pour les photos,explication, cela sera utile je n'en doute pas!

Une manière plus créative selon moi serait plutôt de mettre en place une plaque de polycarbonate (qui résiste alors au UV), potentiellement teintée, qui donnera un effet de toit panoramique. 8-)

Je pense que sera mon projet, la toile est endommagé,visé, et plus de moteur non plus :/ puis l'idée me plait beaucoup.

Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

matdav a écrit :
sam. 27 juin 2020 01:12
CHAPEAUX!
Vraiment impressionné par votre taf,patience et adaptation.
Merci pour les photos,explication, cela sera utile je n'en doute pas!
Merci :mrgreen:

matdav a écrit :
sam. 27 juin 2020 01:12
Je pense que sera mon projet, la toile est endommagé,visé, et plus de moteur non plus :/ puis l'idée me plait beaucoup.
J'avais pensé à toi avec cette idée. Si on n'avait pas pu le réparer, c'est sûrement ce que j'aurais fait. C'est autrement plus sympa que de juste condamner le toit...

Assures toi de bien mettre la dose de joint silicone (ou un autre joint un peu épais à appliquer), pour faire l'étanchéité.
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

matdav
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 19 mars 2020 15:53
Moteur : X10XE (1.0 12v - 55ch)
Localisation : Hérault (34)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par matdav »

ça marche, merci du tuyau ;) et ouais clairement, je suis dégoûté de pas profité un minimum de ce toit ouvrant :| le jour ou je me lance je fait un topic ;)

Avatar du membre
lulu
Messages : 202
Enregistré le : sam. 10 août 2019 09:22
Moteur : X12XE (1.2 16v - 65ch)
Localisation : Yonne (89)

Re: Ce maudit toit ouvrant...

Message par lulu »

J'ai hâte de voir ce que ça va donner ! :mrgreen:
Quelqu'un dans la rue, voit ma Corsa :
"Regarde ! Une Corsa décapotable, c'est ouf ! C'est une décapotable que personne ne voudra te chourer !"

Répondre